Pourquoi la théorie du réchauffement climatique faisait rire le Professeur Istvàn Markò

Voici l’intervention du Professeur Istvàn Markò, docteur en chimie et professeur à l’Université catholique de Louvain (UCL), lors de la réunion publique organisée par Agora Erasmus le samedi 5 décembre 2015 à Bruxelles en Belgique.

Malheureusement et avec beaucoup de regrets, le professeur Istvàn Markò est décédé de mort subite le 1er aout 2017.

En 2013, sous sa direction est paru le livre Climat : 15 vérités qui dérangent.

Plus récemment, digne des chasses aux sorcières d’un autre âge ou de celles lancées par l’Inquisition contre le Collège trilingue d’Érasme en Belgique, après avoir réussi à faire annuler des débats avec le Professeur Markò, des collègues réchauffistes ont tenté de convaincre l’Université de l’éloigner de la faculté…

Bien que Jean-Pascal van Ypersele de Strihou, climatologue couronné avec Al Gore et le GIEC du prix Nobel de la paix en 2007, est un membre éminent du corps professoral, l’UCL a décidé qu’à titre personnel, les universitaires doivent garder le droit de s’exprimer et n’a pas cédé aux pressions.

A son tour, Agora Erasmus a subi des pressions visant à obtenir l’annulation de l’intervention du Professeur Istvàn Markò, ce que l’association a refusé avec force.

Avant de lui passer la parole, Karel Vereycken, fondateur du mouvement, est revenu sur le rôle pernicieux de l’anthropologue américaine Margaret Mead et de son mari Gregory Bateson dans le lancement en 1975 du catastrophisme climatique à l’échelle mondiale, un simple prétexte pour imposer des politiques qui conduiront d’office à un dépeuplement de la planète.

Le mensonge du réchauffement climatique (à diffuser dans toutes les écoles)
Quand l’enseignement se mêle d’un sujet qui dépasse largement son domaine de compétence

Bien que n’étant nullement scientifiques et qui plus est, n’ayant aucune connaissance en matière d’écologie, les professeurs des écoles se sont soudainement mutés en nouveaux héros du climat, se permettant d’inculquer à nos enfants des théories sur le sujet du « réchauffement climatique », un nouveau combat no-sense qui plaît particulièrement aux jeunes, quitte même à générer de véritables révolutions, et par la même occasion des révolutionnaires d’un genre nouveau, principalement des étudiants idéalistes, qui aujourd’hui passent plus de temps à militer pour une ineptie que d’accomplir leurs études.

Lire aussi:  « Le plus long hiver de tous les temps » : Les agriculteurs du nord-ouest de l'Amérique font face à des délais de 2 mois pour les plantations

Malheureusement, ce ne sont que des moutons aveugles qui ne font que suivre le mouvement que nous rabâchent en continu les médias de masse, qui prônent une fin du monde imminente, mais qui n’en connaissent pas plus aux phénomènes climatiques. Parmi les nombreux articles et reportages que nous avons visionné et analysé, nous constatons une nette propension d’ignorance de la part de ces médias vitrine et des militants qu’ils génèrent et qui veulent absolument sauver le monde.

En effet, la plupart des journalistes qui militent en faveur du réchauffement climatique ne sont pas capables de donner une quelconque source scientifique crédible de ce qu’ils avancent, ils ne se basent que sur les dire des médias mainstream, tout comme à l’image de la RTS, qui n’a de cesse de nous bassiner jour après jour leurs multiples sujets à propos du réchauffement climatique, et ceci à toutes les sauces, sans pour autant avancer des chiffres ou statistiques viables.

Aussi, STOP, s’il vous plaît, Mesdames et Messieurs les professeurs des écoles, Mesdames et Messieurs les journalistes mainstream, de continuer à vouloir bourrer le crâne de nos enfants d’inepties infondées et de les pousser à militer pour défendre une cause qui n’existe pas, quitte même à bloquer un pont en plein Lausannne, à des heures d’affluence extrêmes, opportunant par la même occasion des gens qui n’ont rien demandé d’autre que de se rendre à leur travail, tout en croyant que cela va sauver le monde. Mais quelle naïveté ! Quel manque évident de lucidité !

Merci aussi, Mesdames et Messieurs les enseignants et Mesdames et Messieurs les journalistes de la RTS de faire simplement votre travail d’enseignant et de journaliste et de ne pas vous fourvoyer dans des théories qui dépassent largement votre niveau de compétence. Car en effet, c’est bien de cela qu’il s’agit. Vous ne faites que répéter à l’unisson la même chanson, sans aucun fondement et sans aucune preuve. Ce que vous avancez avec tant de convictions et de certitudes, jour après jour, ne sont que des mensonges. Honte à vous Mesdames et Messieurs.

Lire aussi:  Un autre mensonge tombe : l’immigration n’est pas le résultat du « réchauffement », démontrent les chiffres
Les résultats scolaires sont nettement en baisse depuis 15 ans

Jamais, depuis bientôt 15 ans qu’elle existe, l’enquête Pisa n’avait provoqué autant de remous. Certes, la France n’a jamais bien figuré dans ce classement international destiné à comparer les niveaux des élèves des pays de l’OCDE, mais les résultats rendus publics en décembre dernier ont fait l’effet d’une bombe.

La dernière vague a montré non seulement un décrochage sans précédent de la France par rapport à nos voisins, mais aussi un accroissement des inégalités entre les élèves jamais vu auparavant. Le choc a été tel que le ministre de l’Education nationale de l’époque, Vincent Peillon, n’a eu d’autre choix que de reconnaître publiquement que les résultats des élèves français étaient « de plus en plus mauvais ».

Forcément qu’en les endoctrinant à longueur de journée sur des sujets écologiques, nos enfants finissent par perdre la boule et ne savent plus conjuguer entre étude et révolte. Bravo, Mesdames et Messieurs les journalistes et enseignants, de continuer à vouloir perturber nos enfants ! Oui, vraiment, merci encore !

Fabrice Drapel pour alter INFO

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :