Mensonge climatique, on persiste et on signe ! Un pionnier de Greenpeace : « Le changement climatique n’est ni dangereux ni d’origine humaine. »

Temps de lecture : 3 minutes

Nous avions déjà publié les déclarations éclairantes de Patrick Moore, l’ex co-fondateur de Greenpeace, à propos du mensonge du réchauffement climatique. Moore qui a quitté l’ONG, après avoir constaté l’influence néfaste des militants d’extrême-gauche, qui ont infiltré et détourné à leur profit les vrais buts de l’organisation.

Un article qui a été jugé de fake news de la part des Décodeurs, arguant que Moore n’était en aucun cas l’un des fondateurs de Greenpeace, alors que c’est lui même, himself, qui a collaboré à le création de l’organisation et à son nom.

Aujourd’hui, Kla.tv, la télévision européenne du journalisme d’investigation, nous démontre, preuves à l’appui, que les Décodeurs se fourvoient une fois encore dans leurs analyses. Raison pour laquelle, on ne va pas se gêner d’en remettre une couche. – alter INFO

Le vendredi 15 mars 2019 a eu lieu la première journée mondiale de protestation « Fridays For Future » (« Vendredis pour l’avenir »).

Le vendredi, les élèves participants suivent l’exemple de la fondatrice du mouvement, la collégienne suédoise Greta Thunberg, ils sèchent les cours pour aller protester dans les rues. Selon une liste internationale, le 15 mars des élèves et des adultes de 128 pays ont manifesté pour la protection du climat. Rien qu’en Allemagne, des manifestations ont eu lieu dans plus de 222 villes.

Environ 300 000 personnes y auraient participé. En Suisse, selon les organisateurs, plus de 65 000 personnes ont exigé la mise en œuvre de l’Accord de Paris et la déclaration d’une urgence climatique nationale. En outre, la Suisse devrait d’ici 2030 « réduire ses émissions de gaz à effet de serre à zéro ».

Le dioxyde de carbone (CO2) en particulier, attribué aux activités humaines, doit être ramené à zéro. Cependant, de nombreux scientifiques renommés considèrent qu’il est prouvé que le changement climatique n’est pas dû à l’homme et n’est pas non plus une crise.

L’un d’eux, l’écologiste canadien Patrick Moore, a été invité à l’émission de télévision américaine « Fox & Friends » le 12 mars 2019. Selon FOX NEWS et le Wall Street Journal, Moore est un membre fondateur de l’ONG Greenpeace.

Depuis la démission de M. Moore en 1986, Greenpeace a pris ses distances avec celui-ci et ne l’a pas inscrit comme membre fondateur. Mais c’est un fait qu’en 1971 Moore a été l’un des décideurs qui ont donné son nom à « Greenpeace Foundation ».

En 1977, M. Moore est devenu président de la Fondation Greenpeace et il est resté président de Greenpeace Canada jusqu’en 1986. Moore a dit à FOX NEWS que Greenpeace avait fait de bonnes choses au début, mais que plus tard des extrémistes de gauche avaient pris les commandes. Ils avaient infiltré l’organisation scientifique et en avaient fait une organisation fondée sur la sensation, la désinformation et l’alarmisme.

Moore indique clairement à FOX NEWS que depuis la nuit des temps il y a eu des changements climatiques constants. Cependant, ils ne sont ni dangereux ni d’origine humaine. En fait, selon Moore, toute la crise climatique n’est pas seulement une fausse nouvelle, mais aussi une fausse science. Moore explique littéralement : « Il y a le temps qu’il fait et le climat, partout dans le monde.

Et ce n’est pas tout : Un peu de réchauffement ne me ferait pas de mal, à moi qui suis Canadien, et le peuple russe n’aurait rien contre quelques degrés de plus. » Selon Moore, le changement climatique est un phénomène tout à fait naturel.

La période de réchauffement actuelle a commencé il y a 300 ans, lorsque le Petit âge glaciaire a pris fin. Il n’y a pas de quoi avoir peur, souligne Moore. Mais les alarmistes du climat vivent de faire peur aux gens. La plupart des scientifiques qui parlent d’une crise gagnent leur vie grâce aux marchés publics en relation avec cette crise.

En outre, il y a une contradiction flagrante dans le fait que, d’une part, on prétend que la science est sans ambiguïté et que les sceptiques doivent se taire, et que d’autre part, on fait toujours plus d’études comme s’il y avait une nouvelle découverte à faire. Le fait est, a expliqué Moore, que le dioxyde de carbone a des propriétés très utiles.

Il est bénéfique à l’environnement dans son ensemble, à l’agriculture, à la sylviculture et au climat. Les déclarations de Patrick Moore, pionnier de Greenpeace, jettent un éclairage différent sur les protestations mondiales en faveur du climat et soulèvent les questions justifiées suivantes :

Toute une génération de jeunes préoccupés et engagés est-elle en train d’être instrumentalisée pour un programme de politique climatique ? Pour d’une part, tirer encore plus d’argent des poches des citoyens avec des taxes sur le CO2 et, d’autre part, pour ruiner l’industrie automobile européenne et surtout allemande en interdisant les moteurs à combustion ?

Source Kla.tv

Lire aussi:  La rééducation sournoise de l'humanité

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com