Viktor Orbán : « Nous ne devons jamais accepter l’échange de population »

Temps de lecture : 2 minutes

Lors d’un récent discours, le Premier ministre nationaliste hongrois Viktor Orbán a attaqué l’idée que la migration de remplacement ne doit pas être utilisée pour résoudre les problèmes démographiques auquel de nombreux pays occidentaux sont confrontés.

Le discours d’Orbán a été prononcé au 3e Sommet démographique de Budapest, qui a eu lieu les 5 et 6 septembre dernier. Pendant le discours, Viktor Orbán a souligné que le problème le plus important auquel fait face actuellement l’ Europe est son déclin démographique, selon le média online hongrois 888.

« Pourquoi est-ce le cas? Certainement pas à cause d’une maladie de la civilisation chrétienne – après tout, le nombre de chrétiens augmente dans le monde entier. C’est une maladie de l’Europe en général » , a déclaré Orbán.

Pour le premier ministre hongrois, l’immigration ne doit jamais être considérée comme une solution aux problèmes démographiques.

« Nous ne devons jamais accepter l’échange de population », a déclaré Orbán.

Orbán a également noté que son gouvernement travaille actuellement à une forte politique qui accorde la priorité à la famille et à leur inciter d’avoir plus d’enfants.

Sans les familles et les enfants, la communauté nationale disparaîtra, a-t-il expliqué, « et si une nation disparaît, quelque chose d’irremplaçable disparaîtra du monde », rapporte le journal Hungary Today .

Selon Orbán, l’avenir d’une nation et le peuple ne peut être assurée que si sont garanties pour les familles de la nation de meilleures possibilités financières et d’avoir plus des enfants, plutôt que de ne pas en avoir.

« Nous ne gagnerons que si nous pouvons construire un système où ceux qui portent des enfants vivent beaucoup mieux que s’ils n’avaient pas fondé de famille », a poursuivi Orbán.

C’est la façon dont le gouvernement hongrois poursuit sa politique familiale.

Lire aussi:  Viktor Orbán: « l'Europe ne peut être sauvée que si elle revient à son identité chrétienne »

Orbán a également critiqué l’argument des Verts qui considèrent que les européens devraient cesser d’avoir des enfants, pour sauver la planète, tout en disant que ce genre de discours doit être complètement rejeté. 

Source : Voiceofeurope

Traduction : Carole Compostella pour alterINFO

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com