Matteo Salvini est prêt pour son retour politique

Temps de lecture : 4 minutes

Lorsque Matteo Salvini et son Parti de la Ligue ont été bannis de l’opposition italienne à la fin de l’été dernier, après une tentative de coup d’État ratée, il a juré qu’il se vengerait de ses anciens partenaires de la coalition, le Mouvement cinq étoiles, qui ont formé une nouvelle coalition avec le centriste de l’establishment, le Parti Démocrate (PD), et ont chassé la Ligue du gouvernement.

Dans les mois qui ont suivi, Salvini a été un leader incroyablement efficace pour l’opposition italienne. Et les sondages reflètent son succès: la plupart d’entre eux suggèrent que la Ligue est le parti le plus populaire d’Italie.

Via son compte Twitter, Salvini dialogue avec les électeurs tout en exposant les problèmes auxquels l’Italie est confrontée: drogues, criminalité, un sentiment général de stagnation économique et de malaise. Grâce à son charisme, il a réussi à conquérir des zones du nord de l’Italie qui étaient autrefois considérées comme des territoires de la gauche.

Dans son dernier «Big Read», le Financial Times relate comment Salvini et son parti ont conquis des régions d’Italie qui étaient des bastions du Parti communiste italien depuis des décennies. Même dans le nouveau millénaire. Bien sûr, le Parti communiste italien s’est transformé en parti social-démocrate de gauche après la chute de l’Union soviétique, comme la plupart des autres partis communistes d’Europe et d’Asie.

L’histoire du Financial Times commence avec Alan Fabbri, le maire de la ville de Ferrare, dans la région d’Émilie-Romagne, dans le nord de l’Italie. Ses parents étaient de fervents communistes et ses grands-parents étaient des partisans qui se sont battus contre Mussolini. Pourtant, il s’est inscrit comme membre de la Ligue à l’âge de 19 ans, et a fini par devenir maire de Ferrare, malgré sa tradition d’élire des gauchistes.

Lire aussi:  Rejeter des migrants en mer est illégal : l’Italie devra verser une indemnité à chacun d’entre eux, selon Amnesty International

Mais adolescent, il rejoint la Ligue du Nord, qui était alors un parti séparatiste de droite. Mais sous la direction de Salvini au cours des six dernières années, la «Ligue» rebaptisée est devenue un parti national de droite connu pour sa position anti-migrants. Et selon la plupart des sondages, il détient une pluralité, même dans les régions avec une histoire de forte tradition de gauche.

Pourquoi?

Comme l’explique le Financial Times, de nombreux anciens communistes pensent que la Ligue est désormais le parti qui protège les travailleurs. Cela reflète le changement aux États-Unis, car de nombreux syndicats ont soutenu le président Trump et sa position de soutien des travailleurs.

Fabbri a déclaré que son grand-père avait toujours une copie d’un journal marxiste sur sa table de cuisine, même s’il était analphabète.

Mais pour la nouvelle génération, les choses changent. Personne ne se souvient de la Seconde Guerre mondiale et des efforts héroïques des partisans combattant les fascistes.

«Beaucoup ici croyaient que les gens ne pourraient jamais voter pour un parti de droite à cause de leurs traditions familiales, mais cela a changé. De nombreux ex-communistes votent maintenant pour la Ligue alors que nous défendons les travailleurs. La gauche a pris cette région pour acquise. Ils pensaient qu’ils avaient déjà gagné et ils étaient choqués.»

Tout ceci est important pour une raison cruciale: plus tard ce mois-ci, les Italiens en Émilie-Romagne se rendront aux urnes pour des élections régionales qui pourraient contribuer à ramener l’équilibre des pouvoirs au Parlement italien en faveur de Salvini.

Soit dit en passant, malgré sa tradition de gauche, la région est également l’une des plus riches d’Italie.

Les sondages montrent que la candidate de droite, la fidèle de la Ligue, Lucia Borgonzoni, est au coude à coude avec sa rivale de gauche

Sa victoire «déclencherait une crise dans la coalition au pouvoir, menaçant de renverser le gouvernement italien pour la deuxième fois en six mois.»

«Les sondages d’opinion montrent que la candidate de la coalition de droite, la sénatrice de la Ligue, Lucia Borgonzoni, âgée de 43 ans, pourrait être en mesure de franchir le mur rouge de l’Italie. Elle est au coude à coude avec le président sortant du Parti démocrate (PD) de centre-gauche Stefano Bonaccini.

M. Salvini est optimiste. “Soyons clairs, nous allons gagner ici”, a-t-il déclaré lors de sa campagne la semaine dernière, à Modène. “A partir du 27 janvier, le monde va changer … Tout le monde ici me dit qu’ils avaient l’habitude de voter communiste mais maintenant ils ne le font plus parce qu’ils ne sont plus communistes, ils sont autre chose.”

Si Mme Borgonzoni triomphe, non seulement elle porterait un coup de marteau au PD, mais cela déclencherait probablement une crise dans la coalition au pouvoir avec le Mouvement cinq étoiles, qui pourrait menacer de renverser le gouvernement. Le parti de M. Salvini étant très en avance sur ses rivaux dans les sondages nationaux, de nouvelles élections pourraient alors voir le leader de la Ligue accéder au pouvoir en tant que Premier ministre italien.

“Si le PD perd en Émilie-Romagne, il pourrait à 100% renverser le gouvernement national et mettre Salvini en bonne voie pour devenir Premier ministre”, explique Daniele Albertazzi, universitaire à l’Université de Birmingham et experte en histoire de la Ligue. “Mais c’est encore trop tôt pour le dire.”»

Si cela se produit, Salvini pourrait enfin réaliser son rêve de devenir Premier ministre … et la nouvelle Commission européenne pourrait bien faire face à sa première crise si il fait pression pour «Italeave» ou même pour l’abandon de l’euro.

Lire aussi:  Matteo Salvini répond au pape François : « Nous sauvons des vies grâce à notre politique ferme contre l’immigration clandestine »

Et pour tous les détracteurs qui ont qualifié Salvini de dangereux fasciste, souvenez-vous: il a des partisans pour une bonne raison.

Traduction: alter INFO

Source: Zero Hedge

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com